LIGHTZONE…enfin !

li1Après avoir testé le projet DARKTABLE, et vraiment très satisfait de ce logiciel de développement RAW sous LINUX (cf post:ici ) et le non moins admirable COREL AFTERSHOP (ici) voilà le superbe LIGHTZONE qui devrait faire un boulot extraordinaire au sein de votre photothèque !  Superbe interface, très intuitif, mais pour les non fan de la langue de Shakespeare, passez votre chemin…Ceci dit, facile à prendre en main et bourré de style prédéfini (HDR, infrarouge…), il ne reste plus qu’à choisir. Pour ma part, mon prochain lot de raw passera par LIGHTZONE, histoire de tester la rapidité de la bête ! Rendez vous à ce moment là !

Un super site sur la bête avec tous les tutos possibles :

http://lightzone-fr.com/

Publicités

Fedora 20…

fedora_20_… En attendant la 21, la « Heisenbug »  est bluffante ! Belle, fiable, agréable a utiliser sous Gnome 3..Bref une réussite pour cette distribution qui fête ses 10 ans ! Toujours fourni avec les dernières innovations (l’intégration de bcache, fonctionnalité récente du noyau Linux qui permet d’utiliser un disque dur SSD comme cache pour un disque traditionnel. Cela permet d’obtenir un comportement proche des disques « hybrides » sans matériel spécifique. De nombreuses baies de disques (SAN) utilisent notamment ce principe.)

Pourquoi ce choix pour ma vieille tour sous athlon 64 sur Carte Asus K8N achetée en 2001….? Tout simplement parce que Fedora 20 prend en charge la plupart des cartes vidéo. Les environnements de bureau modernes et riches comme GNOME3 et KDE Plasma Workspaces utilisent les cartes vidéo afin de fournir un bureau 3D accéléré et ma GeForce 6400 est donc très bien prise en compte ! 2.5Go de ram et en route pour un bureau fluide !

En revanche, compiz n’est pas pris en compte et adieu les jolis effets de fenêtre molle…Mais bon, ce n’est pas ce que je recherchais de prime abord.

Vous trouverez plus d’infos techniques ici : https://fedorapeople.org/groups/docs/release-notes/fr-FR/

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Ubuntu 14.04…Trusty Tahr, 5 raisons de la préférer à Windows 8.1

La prochaine grande version d’Ubuntu, la version 14.04 LTS (Long Time Support), est prévue pour le 17 avril prochain avec la promesse de proposer le meilleur à ce jour. Les adeptes de ce système d’exploitation continuent d’argumenter autour du choix d’opter pour ce système au lieu de Windows 8.1. Voici cinq nouveaux arguments. La sécurité est au cœur du discours.

ubuntuUbuntu : sécurité ultime et multi plateformes !

Ubuntu 14.04 LTS, trusty Tahr, est présenté avec tout le potentiel pour répondre aux besoins d’un utilisateur classique tout en proposant un certain nombre de fonctionnalités absentes de Windows 8.1.

Windows 8.1 ne serait pas un système d’exploitation sécurisé Devant sa démocratisation, il est la proie de virus et autres logiciels malveillants au point qu’il y aurait des milliers de menaces actives en ce moment même. L’une des façons de se protéger est d’acquérir un antivirus généralement assez onéreux. Avec Ubuntu 14.04 LTS, ces soucis  n’existent quasiment pas. Il y aurait très peu de danger autour des OS dérivés de Linux. De plus des solutions antivirus existent et sont généralement totalement gratuites.

Windows 8.1 n’aurait pas la capacité de protéger les données de son utilisateur puisque qu’il ne serait pas difficile de contourner la protection par  mot de passe. L’exemple cité repose sur un démarrage sous Ubuntu pour avoir accès à l’ensemble des fichiers d’un compte utilisateur Windows. Le chiffrement du disque dur est une solution mais là encore cela demande un investissement financier. Ubuntu 14.04 permet de crypter un disque dur dès l’installation ce qui rend sa lecture impossible pour quiconque sans la connaissance du mot de passe. Ubuntu 14.04 LTS est Open Source, tout comme le noyau Linux qu’il exploite ce qui assure une parfaite transparence puisque tout le monde peut vérifier chaque ligne de code pour s’assurer de l’absence de failles. En outre, Ubuntu dispose d’un bouton qui interdit instantanément l’envoi de données par le système d’exploitation à l’exception des applications classique comme Firefox, Thunderbird, Steam.ubuntu-tv-pc-smartphone-tablet

Ubuntu, la gratuité et le jeux enfin !

Enfin, la plate-forme Windows ne détiendrait plus, désormais, le monopole des jeux. Avec la sortie de Steam pour Linux, des centaines de nouveaux jeux sont disponibles sous Ubuntu tandis que des centaines d’autres seront disponibles dans les années à venir.

Enfin il est avancé qu’une grande partie des logiciels populaires sous Windows 8.1 ne sont pas gratuits. Avec Ubuntu 14.04 LTS, ce serait tout le contraire puisque 99% des logiciels sont libres. Ceux vendus sont généralement axés sur des besoins très spécifiques.

Recoll, un outil sympa !

recoll1Vous connaissez tous, du moins je l’espère, la notion d’indexation sous Linux…C’est très pratique, car cela permet d’indexer vos fichiers en tâche de fond afin de pouvoir lancer une recherche plus rapidement. Exemple, vous cherchez une image nommée bretagne 2014.jpeg, l’indexation l’a déjà en mémoire et la recherche est très rapide ! Si vous voulez rechercher en revanche un mot précis à l’intérieur d’un texte, alors là, c’est une autre paire de manches ! Il vous faut un logiciel qui scrute vos fichiers à l’intérieur même, et cherchez bien, y’en a pas tant que cela !

J’ai donc choisi un petit soft génial qui se nomme recoll et qui fait très bien se boulot ! Il suffit de l’installer via la page : http://doc.ubuntu-fr.org/recoll

Le site est ici :http://www.lesbonscomptes.com/recoll/

Autre logiciel très intéressant et très rapide : Docfetcher. Ce petit programme est tout aussi simple à utiliser, mais son défaut réside dans son mode d’installation pas pratique du tout. Il n’est pas dans les dépôts et son installation passe par un fichier.sh…pas franchement évident pour un néophyte !

docfetcher-logo

Sites au top !

wewantyou_ufrCette année, j’ai décidé d’inclure quelques sites que je glane par ci, par là, de contributeurs LINUX extra ! J’ai choisi aujourd’hui et pour commencer l’année 2014 un blog d’Olivier LECLERCQ franchement bien foutu (cliquez sur l’image de gauche )! Cette année, j’ai « converti » (même si je déteste ce mot, plusieurs collègues et élèves à la distribution UBUNTU 13.10 et franchement, ils sont vraiment contents. Je dis « conversion » mais je devrais dire « découverte » car ces derniers n’avaient jamais imaginé qu’il puisse exister autre chose que Windows ou Mac…Désolant, affligeant même…Donc voilà, force est de constater qu’il est de notre devoir de faire ouvrir les yeux des personnes qui on réellement besoin d’informatique pour faire autre chose que de l’informatique ! Avec LINUX, quand on fait de la derawtisation (transformer des fichiers raw en jpeg après postraitement…) ou de la vidéo, musique et toutes ces choses qui nous rendent « artiste » dans l’âme, on ne s’occupe plus du fait que l’ordi va planter ou ralentir.

Que les contributeurs que je vais mettre sur mon site ne m’en veuillent pas. Je ne cherche pas à copier leur travail mais plutôt, à le mettre en valeur dans mon petit cercle fermé de connaissances…Mais c’est avec du peu qu’on fait du beaucoup…;-)

BOINC – Utiliser votre PC à des fins humanitaires…

Votre ordinateur s’ennuie, sans rien à faire? Pourquoi ne pas mettre à profit les moments où vous n’êtes pas devant votre écran pour faire boinc_logoavancer la science? BOINC est un logiciel qui met à profit les temps d’inactivité de votre ordinateur pour faire profiter des projets scientifiques de votre choix de la puissance de calcul de votre ordinateur.

Si la puissance d’un seul ordinateur est loin d’être suffisante, ce n’est plus le cas quand des millions d’ordinateurs disséminés à travers le monde se partagent des calculs complexes. Pas moins d’une vingtaine de projets sont disponibles, dans des spécialités variées: génétique, mathématiques, astronomie, météorologie…Et qui sait? Peut-être votre ordinateur permettra de découvrir une civilisation extraterrestre...liste des projets ici

Le mieux est d’aller sur le portail de l’alliance francophone pour voir de quoi il retourne. Le site est très bien fait et vous expliquera les finalités de ce merveilleux projet.

Pour ma part, ma bécane tourne pour aider aux calculs sur les sciences cognitives et intelligence artificielle (MindModelling@home), la recherche de vie extra-terrestre (SETI@home)…A vous de faire ce que vous voulez, mais attention quand même, ca fait tourner votre processeur à fond, et il faut une bonne ventilation !

setiathome

Linux équipe les supercalculateurs les plus puissants au monde !

Un peu plus de 82 % des cinq cents plus gros supercalculateurs dans le monde fonctionnent avec un système d’exploitation dérivé du noyau Linux, selon le 31e classement Top 500 Supercomputer. Mac OS X équipe 0,4 % de ces gros calculateurs, de même que Windows Compute Cluster Server 2003.

roadrunnerLe plus puissant d’entre eux, baptisé Roadrunner, tourne sous Red Hat Enterprise Linux. Fabriqué par IBM et installé au  Los Alamos National Laboratory de New Mexico (USA), il atteint une puissance de 1 026 petaflop (un million de milliards d’opérations à la virgule flottante/seconde !!!)

Suse Linux équipe, lui, 40 % des cinquante superordinateurs les plus puissants, se félicite son éditeur Novell. Il s’agit notamment de l’IBM eServer Blue Gene/L du laboratoire national Lawrence Livermore (USA), l’ancien numéro un du classement. Figurent également l’IBM eServer BlueGene/P (JUGENE) du centre de recherche Juelich (en Allemagne), en sixième position, ainsi que le SGI Altix 8200 du New Mexico Computing Applications Center (aux États-Unis), en septième position… Tiens, pas de windows là dedans 😉linux-supercalculateur

Sequoia, le premier supercalculateur mondial, atteint 16,32 petaflop/s

Installé dans les murs du Lawrence Livermore National Laboratory, Sequoia détrône le K japonais et ses 10,51 Petaflop/s de puissance de calcul. Le nouveau supercalculateur, un système BlueGene/Q d’IBM, sous Linux, affiche en effet 16,32 petaflop/s grâce à ses 1.572.864 cœurs de processeurs (Power BQC 16C 1.60 GHz).

123,4 Pflop/s de puissance de calcul mondiale

A noter qu’un autre système BlueGene/Q, baptisé Mira, est entré en production aux Etats-Unis (Argonne National Laboratory). Avec 8,15 petaflop/s, il se classement directement à la 3e place du classement mondial des supercalculateurs.

dawn_sequoia-config-460

Mais où se niche Linux !?!

La NASA fait migrer les ordinateurs de la Station spatiale internationale vers Linux

nasaLes astronautes à bord de la SSI utiliseront des ordinateurs sous Debian, a décidé l’agence spatiale américaine, qui expérimente aussi un robot sous Linux pour des tâches fastidieuses ou dangereuses.

« À 400 km d’altitude, il est difficile d’avoir un soutien technique », d’où le choix de la NASA de réaliser une migration vers Linux des ordinateurs à bord de la Station spatiale internationale. C’est ce qu’a rapporté récemment Keith Chuvala, de United Space Alliance, un prestataire informatique externe (codétenu par Boeing et Lockheed Martin) de l’agence spatiale.

« Nous avons fait migrer les fonctions clés de Windows à Linux parce que nous avions besoin d’un système d’exploitation qui soit stable et fiable – un système qui nous donnerait un contrôle interne. Comme ça, si nous avions besoin de faire des corrections, des mises à jour ou des adaptations, nous le pourrions. »

Linux et la NASA, déjà une longue histoire…

Plus précisément, les astronautes à bord de la station spatiale utiliseront des ordinateurs fonctionnant avec Debian 6 – l’avant-dernière version de cette distribution GNU/Linux donc, dont la version 7 vient tout juste de sortir.

Linux a déjà été employé (PDF) à bord de la SSI auparavant, ainsi que pour les opérations au sol de la Nasa, mais pas encore dans l’espace àdebian in space cette échelle. Les ordinateurs qui vont changer d’OS permettent aux astronautes de réaliser les opérations quotidiennes à bord de la station, de sa localisation précise au contrôle des équipements, en passant par l’interface des caméras qui prennent vidéos et photos.

Pour aider les astronautes et les informaticiens de la Nasa dans ce changement, l’équipe de formation de la fondation Linux a conçu des cours spécialement dédiés, les formant entre autres aux développements d’applications spécifiques pour les besoins de la Station spatiale.

Par la rédaction de ZDNet.com, avec Thierry Noisette | Mardi 07 Mai 2013

Linux ou android…c’est presque pareil !

Android_Linux  Si la relation d’ Android avec Linux a été depuis longtemps mise en cause c’est que beaucoup pensent qu’ Android n’est pas vraiment basé sur une interface Linux « pure ». Du moins, c’est ce qu’affirment les plus grands adeptes de ce système libre qui attendent patiemment la sortie de l’OS Ubuntu Touch pour mobile. Pourtant, il ne faut pas oublier que les différentes versions d’ Android du moment tournent toutes sous le noyau Linux, et qu’ Android avait été depuis ses débuts sorti de Linux même, avant que Google prenne les choses en main. En tout cas, vous avez sans doute dû remarquer que votre appareil Android se rapproche en peu ou prou du système Linux, si ce n’est que par rapport à son interface ainsi que son fonctionnement stable.

Quoi qu’il en soit, comme les versions Jelly Bean tournent sous le noyau 3.4.y, et les versions ICS sous le noyau 3.0 tandis que les versions Gingerbread arborent un kernel 2.6.35 de Linux, Google ne semble pas bouleverser les choses, car un nouveau rapport indique que le géant expérimente la dernière version de noyau stable 3.10.y de Linux en ce moment. On se demanderait donc ce que cette version pourra apporter à l’utilisateur ? android-linux

Sans doute rien à l’interface utilisateur, si ce n’est les changements apportés par la nouvelle version d’ Android. En réalité, ce nouveau noyau apportera beaucoup plus de stabilité au système d’exploitation, une meilleure sécurité, mais également une meilleure gestion de l’autonomie de la batterie, au plus grand bonheur des utilisateurs.

Pour ma part, je suis toujours aussi satisfait de ICS  (Ice Scream Sandwich) sur mon S2 et mon épouse est passée sur un S3 qui tourne comme une bombe !

Ghostery sur worpress,à bannir…hélas

image

Le petit add-on ghostery qui permet de bloquer les popup discrètement et au demeurant, très (voire trop) efficace bloquait  le bouton « AJOUTER UN MEDIA  »  sur wordpress.com, mon éditeur de site ! Franchement gênant, car un texte sans image ne donne rien de bien aguichant !
En supprimant ce petit log, tout est rentré dans l’ordre…ouf !

%d blogueurs aiment cette page :